mardi 23 mai 2017

Pot du Port 2017


Viendra, viendra pas ?

Il s’agissait de savoir si la pluie serait là pour le pot du port.

     Dès le vendredi, des courageux venant de loin, voire de plus loin encore, étaient présents sur le parking, prêts pour les travaux herculéens à faire. Peu après la Présidente leur apprenait qu’elle avait pratiquement tout fait avec les hardis navigateurs proches du port… Les averses brutales plus ou moins accompagnées de grêle laissaient les présents inquiets malgré une lecture répétée des prévisions météo annonçant pour le lendemain une amélioration certaine avec juste une ondée vers 11H. La présidente convoquait tout son petit monde pour 8H30.

    Pratiquement dès l’heure dite, la main d’œuvre était sur place, en pleine forme. Les stands nouvelle version se montèrent très vite et vers 10H30 tout était quasiment prêt. Le vent frisquet laissait craindre le pire, mais heureusement ce fut une crainte vaine et à 11H la fanfare de Plouër était sur place. Hélas la SNSM était en retard pour cause de niveau d’eau insuffisant pour entrer dans le port, mais aussi pour accoster à la cale. Donc pour leur éviter de nager dans la boue leur arrivée fut retardée et l’attente dans la joie et la bonne humeur cultivée par la musique permis de patienter suffisamment. 

La fanfare de Plouër sur Rance
    La présidente ouvrit les festivités par un discours saluant Camille et ses actions pour le Club qu’elle souhaite pouvoir continuer en sa mémoire.

Le discours présidentiel
        Elle fit remettre par le trésorier le chèque d’un montant est 5 % des cotisations enregistrées en 2016
Monsieur l’Adjoint chargé des affaires portuaire lui succéda et la fanfare nous régala de chants de marins que d’aucuns chantèrent, mais mezza-voce par timidité sans doute.

    Puis la SNSM, après avoir remercié pour la remise de chèque, fit la démonstration de l’ouverture d’un radeau de survie, qui bien que périmé depuis 7 ans s’ouvrit sans problème. Une démonstration de feux à main montra que des feux périmés depuis 2 ans ne fonctionnaient pas alors que des feux et fumigènes plus anciens fonctionnaient correctement. Le mystère de la conservation du matériel est insondable…

martien ? non enfiler une combinaison de survie

    Le clou de ces démonstrations fut celle de la combinaison de survie qui fut très applaudie et appréciée par le public venu nombreux.

    La bonne odeur des galettes saucisses ainsi que la vue des verres incita, après encore moult animations musicales, tout le monde à se rapprocher des stands. Les discussions allèrent bon train et un bref épisode de pluie n’arrêta ni les conversations ni les dégustations.

    A 15H le démontage et rangement du matériel commença pour se terminer rapidement grâce à l’efficacité de tous.

Allez voir l'album photos de cette journée.


                                        A l’année prochaine.

mercredi 26 avril 2017

Grands Travaux de Printemps au local du CNPR


Avec le retour des beaux jours, le samedi 22 avril était l'occasion pour les adhérents du CNPR de se retrouver au local et en profiter pour un grand nettoyage de printemps, entretient et taille des haies, élagages des arbres surplombant le local.
Mais aussi restauration du platelage en planches de la terrasse, sans parler d'un gros travail de décapage des peintures écaillées et remise en peinture des portes, fenêtres et volets du local et de son annexe.

Merci à toutes et tous qui sont venus participer à ce WE d'entretien de notre local.

Pour ceux qui n'ont pu venir à Plouër, voila quelques photos de cette journée.




Avancement de la terrasse au 29 avril... ça prend tournure. 😋


lundi 5 décembre 2016

Au revoir Camille,

Le 26 novembre 2016 le CNPR tenait son assemblée générale annuelle.
Ce fut l'occasion pour ses membres de rendre hommage à Camille VILLALON, fondateur et premier président du Club Nautique de Plouër et de la Rance qui nous a quitté le 1er novembre dernier.

Camille confiait, il y a quelques années, au journal Ouest-France :
« C'est mon rituel quotidien. Après ma sieste et mon café, je passe l'après-midi assis sur mon banc, à la cale. Je regarde la Rance, je compte mes bateaux pour voir s'il n'en manque pas un.
J'ai parcouru le monde entier. Et, à part les Seychelles, c'est ici que le paysage est le plus beau.
La Rance n'est jamais la même d'un jour sur l'autre. »
Le CNPR a tenu à témoigner son attachement à cette personnalité emblématique du club en se retrouvant à l'issue de l'assemblée générale au local de la cale de Plouër.
Son épouse, sa famille, ses proches ont été invités à découvrir une plaque commémorative, apposée à l'emplacement où Camille aimait tant contempler la Rance.

Madeleine VILLALON et Michel ALLEE après le dévoilement de la plaque.
Après quelques mots d'amitié de notre ancien président, Michel Allée, les membres du club présents ont entonné la chanson que nous lui avions dédiée pour ses 80 ans.
Cette soirée pleine d'émotion s'est terminée autour d'un verre de vin chaud, boisson qui réchauffait Camille lorsqu'il revenait de la cale les jours de grand froid.

Salut Camille,
Salut Commandant,
Salut Président,

Premier Président du CNPR, que tu as soutenu avec une fidélité sans faille jusque au bout de ton existence.
Soit remercié pour ton engagement, ton humour, tes histoires sans fin, et ton zouka….
Nous garderons le souvenir des paroles de cette chanson qui t’est dédiée.
Michel ALLEE       

Sur l’air de "Quinze Marins"

Refrain

Un marin assis sur son banc,
La casquette vissée sur la tête
Il se demande d'où vient le vent
en regardant passer les vedettes


Voici le vieux loup de mer de Plouër
Qui en  connait plus que nous ici
Dans sa besace ses souvenirs de mer
Que nous écoutons la mine réjouie

Refrain


C'est lui le vieux pécheur plein de remords
Qui claironne à qui veut l'écouter
Qu'il faut chercher un peu plus vers le nord
Cette foutue bombe qu'on n'a pas retrouvée

Refrain
Essaie un peu de l'faire tenir en place
Toute sa vie s'est passée au grand air
Du nord au sud, au soleil dans les glaces
Dans ses veines, il coule de l'eau d'mer

Refrain

Malgré tout çà il a marié Madeleine
On peut dire qu'elle n'a pas eu de veine
Un marin qu'est jamais à la maison
Que des filles pour s' crêper le chignon

Refrain


Parfois il raconte ses expéditions
Notez les bien, çà f 'rait un bon bouquin
Des anecdotes et des histoires sans fin
Et pour finir un air d'accordéon

Refrain


Un marin assis sur son banc,
La casquette vissée sur la tête
C'est lui qu'on appelle "Le Commandant"
De not' club c'est lui la vedette.

mercredi 16 novembre 2016